Passer au contenu principal

Que reste-t-il de nos boxeurs?

Tu as bien beau avoir tout le cœur au ventre que tu veux, que reste-t-il après le son de la cloche, quand les projecteurs sont braqués sur toi. Il y a une raison pour laquelle on s’hait d’admirer Money et on s’aime d’admirer Rush. Ces combattants-là sont capables de livrer la marchandise même quand il n’y a plus de jus dans le réservoir. C’est plus que la marque du champion, c’est la marque du guerrier.

Joachim Alcine devient le champion du monde des super mi-moyens en 2007. Tous les espoirs sont alors permis après son affrontement contre Travis Simms. Doté d’une une excellente technique et d’une attaque axée sur la défensive, Alcine a une bonne chance de finir sa carrière en gardant toutes ses facultés. Il reste que son menton est testé à sa deuxième défense de titre. Et d’un direct au menton au round 6, Daniel Santos envoie Alcine au pays des merveilles. Le difficile test qui est de demeurer champion du monde est échoué. Il fait un comeback en soutirant à David Lemieux sa ceinture Intercontinentale. Curieusement, l’histoire montre que c’est Lemieux qui tire la leçon de ce combat. Après avoir vaincu David, Alcine retourne encore plus rapidement aux pays des merveilles. Cette fois son menton n’atteint pas les 6 rounds face à Matthew Macklin. C’est que demeurer champion demande parfois de sortir de sa zone tranquille. Le défenseur Andre Ward le prouve contre l’attaquant Sergei Kovalev.

Tous les espoirs sont alors permis avec Jean Pascal. Probablement le boxeur le plus talentueux qu’a connu le Québec. J’entends alors mon prof me faisant la morale sur le talent qui n’est pas suffisant. Il disait que pour survivre sur le marché, il faut d’abord être un excellent technicien. Pascal devient le champion du monde des mi-lourds et le reste avec un bras derrière le dos, c’est la définition du talent. Adrian Diaconu n’en revient pas depuis 2009. Tout le talent de Pascal se révèle encore une fois face à Chad Dawson. Ce dernier deviendra l’ombre de lui-même après son passage à Montréal. Il laisse quand même une marque d’interrogation sur Pascal. Le combat offre tout un spectacle puis nous laisse sur notre faim au round 11, round où Pascal semble ne plus avoir de jus. Comment le combat aurait fini si Dawson n’avait pas été head-butted involontairement? Les juges accordent la victoire à Pascal tout de même, mais à mille lieues de là, un vieux renard voit une opportunité.

Dans les premiers rounds de sa défense du titre contre la vieux Bernard Hopkins, Pascal montre encore une fois tout son talent. Aux rounds de championnat du monde, il survit à peine. Cette fois les juges en prennent considération et déclarent le combat nul. Bernard Hopkins donne une réponse à la marque d’interrogation sur Pascal. Hopkins insinue que Pascal se fatigue vite, «un boxeur de 4 rounds», se permet-il de lancer. Le talent peut bien servir de masque, mais pour combien de round? Au combat revanche contre Hopkins, le plus vieux renard montre qu’il est le plus jeune des deux. Jean Pascal ne redeviendra plus champion du monde.

Tout n’était pas perdu pour Pascal, il délivre sa meilleure performance en carrière contre le bien-aimé Lucian Bute. Pour arriver à cette performance, il demande l’aide de l’idole de tous, Roy Jones Jr. Quelque chose de magique se produit chez Pascal dans ce combat où il est sorti unanimement victorieux. Disons que Pascal a bien tiré avantage du fait que Bute ne cogne pas dur. Malheureusement, la magie n’opère pas face au gros et méchant Kovalev. Contre ce cogneur qui venait du froid, on ne peut pas se permettre d’avoir les mains bases, les coups larges et les dos au câble. Kovalev est celui qui laisse une marque finale sur Pascal.

Tous les espoirs sont alors permis quand Bermane Stiverne devient le roi des poids lourds en 2014. Toutefois, son règne n’est que de courte durée. Comme Richard Dwyer le dit si bien : «il y des poids lourds, et le reste». En d’autres termes, s’il y a une catégorie de poids à ne pas prendre à la légère, c’est bien les poids lourds, une catégorie aussi symbolique que le drapeau d’un pays. Un champion du monde des poids lourds en boxe est le champion du monde, tous sports confondus.

Stiverne a été reconnu comme étant un counterpuncher qui cogne dur. Le counterpuncher possède bien des avantages, mais il est lourdement désavantagé lorsqu’un boxeur wild lui relance l’attaque. Nous avons tous regardé Stiverne crouler sous l’attaque de Deontay Wilder.

Comme dit Mérovingien dans La Matrice: «le problème c’est le choix». Or, en choisissant d’avoir Al Haymon comme gérant, le prix à payer est double. Une carrière remplie d’argent mais sans héritage à léguer. Adonis Stevenson devient le champion du monde des mi-lourds en mettant fin à la carrière de celui qui avait auparavant laissé une marque d’interrogation sur Pascal. Et il le fait de façon spectaculaire comme Superman (voir vidéo ci-dessous). Tous les espoirs sont alors permis. Par la suite, Adonis choisit de passer à la cour des grands en signant avec celui qui gère la carrière de Floyd Money Mayweather. Il fructifie de combat en combat sans jamais affronter le rival de Superman. Une gaucherie d’affaire qui laisse un vide dans son CV. À partir du moment où Hopkins est forcé à la retraite et que Ward est parti à la retraite en envoyant Kovalev aux portes de la retraite, que reste-t-il pour Stevenson? Un prochain combat contre Badou Jack ne cimentera pas son héritage. Espérons que Haymon sorte toute son intelligence pour sortir Ward de la retraite.

Que reste-t-il des nos boxeurs Haïtiens d’icitte. Il reste la place à l’amélioration. Le Québec est en retard mais il n’est pas trop tard pour voir un boxeur capable de se défendre tout en étant capable d’appuyer l’attaque. Du talent on en a revendre, mais le passage au vedettariat manque. J’ajoute aussi que nos futurs boxeurs doivent se préparer à une guerre qui commence quand la ceinture est gagnée. Puis je termine en répétant que la carrière d’un boxeur se résume à 1 combat restant dans l’imaginaire collectif. Mayweather n’est pas revenu contre Conor McGregor seulement pour l’argent. Il s’est rendu compte qu’il était parti sans laisser de trace.








Commentaires

Messages les plus consultés de ce blogue

Ils n’ont jamais existé 1

À l’origine du christianisme

Ils n’ont jamais existé 3

À l’origine de l’appropriation culturelle
Il n’y a jamais eu de Socrate, de Platon, ni d’Aristote, jamais eu de Pythagore. Toutes ces personnes, comme bien d’autres, n’ont jamais existé. Aux institutions qui continuent de glorifier le mythe européen, George James nous a révélé que Platon n’est pas l’auteur du Banquet, que Pythagore n’a formulé aucun théorème, qu’Aristote est à la philosophie ce que Michael Jordan est au hockey. L’historien Walter Williams va encore plus loin en nous demandant avec quel alphabet ces personnes ont-elles bien pu écrire? Étant donné qu’il n’y a pas de civilisation sans un système d’écriture, la civilisation de l’Europe se trouve à être la plus récente de l’histoire humaine. Il existe en effet des civilisations plus anciennes ayant bâti les fondations sur lesquelles le monde d’aujourd’hui repose.
La plus ancienne civilisation de l’histoire habitait en Afrique du Nord, celle de l’Égypte antique, datant de 10,000 ans avant l’ère commune (AEC). Dans ces temps, …

Ils n’ont jamais existé 2

À l’origine de l’Islam
Dans The Historical Origin of Islam, Walter Williams décrit progressivement les évènements historiques qui ont mené à la création du prophète Mohammed. Tout a commencé par l’invasion de l’Afrique du nord par les populations européennes. Le premier Européen a été Alexandre le Grec, quand il a envahi l’Égypte en 332 avant zéro (voir la première partie, janvier 2016). On assiste par la suite à l’arrivée massive de peuples slaves et peuples provenant des régions au sud de la Russie. Ils sont allés envahir la Turquie, la Libye, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc et la Mauritanie. Les pays connus aujourd’hui sous le nom de Liban, de Palestine, de Jordanie, d’Irak, d’Iran, d’Arabie Saoudite et de Yémen ont aussi assisté à l’invasion de gens d’Europe. Les populations indigènes africaines de ces pays se sont au fil du temps mélangées avec ces envahisseurs européens. Aujourd'hui, la population de l'Afrique du nord est majoritairement appelée Arabe.
La création du chris…