Messages

Hors piste

Image
Le terme raciste a le dos large dans le langage courant. En fait, le racisme se définit par la compétition (ou la course) économique entre les groupes d'humains. Seul sur la piste de départ, un groupe se proclamant de race blanche démarre la course au 19e siècle. Cette course toujours en cours a permis aux blancs d’accumuler et de contrôler toutes les ressources économiques. Un privilège récolté de génération en génération. Maintenant que d’autres groupes mettent leurs bottes, les noirs peinent à constater qu’ils sont le but et le butin de cette course sans merci.




Le racisme prendrait un tournant si les noirs décidaient de reprendre le contrôle de leur économie.
Cette définition du racisme est inspirée des travaux de Claud Anderson, un noir qui aurait aimé avoir le privilège d'être un raciste.




Un ennemi à venir

Image
Lentement mais surement, un ensemble de pays d’Afrique s’urbanise. De l’urbanisation surgit une nécessité qui est l’industrialisation. Tout en regardant les pays comme le Canada et la Chine avec envie et inspiration, l’Afrique doit garder en tête que l’industrialisation d’une société amène aussi son lot de maux. Pour les populations qui ont eu l’opportunité de la subir, le passage à l’industrialisation a augmenté nettement leur niveau de vie économique ainsi que leur espérance de vie. Elle a aussi sacrifié un privilège humain pour lequel on ne peut mettre de valeur monétaire. Or, plusieurs archéologues s’entendent pour dire que la révolution industrielle n’a pas mené à des populations plus en santé. Des maladies considérées rares dans l’Antiquité sont désormais courantes à notre époque, particulièrement le cancer.
Le cancer est la transformation d’une cellule saine de notre corps en une cellule déréglée. Il faut savoir que la cellule se multiplie selon un nombre limité. Un processus au…

Ils n’ont jamais existé 3

Image
À l’origine de l’appropriation culturelle
Il n’y a jamais eu de Socrate, de Platon, ni d’Aristote, jamais eu de Pythagore. Toutes ces personnes, comme bien d’autres, n’ont jamais existé. Aux institutions qui continuent de glorifier le mythe européen, George James nous a révélé que Platon n’est pas l’auteur du Banquet, que Pythagore n’a formulé aucun théorème, qu’Aristote est à la philosophie ce que Michael Jordan est au hockey. L’historien Walter Williams va encore plus loin en nous demandant avec quel alphabet ces personnes ont-elles bien pu écrire? Étant donné qu’il n’y a pas de civilisation sans un système d’écriture, la civilisation de l’Europe se trouve à être la plus récente de l’histoire humaine. Il existe en effet des civilisations plus anciennes ayant bâti les fondations sur lesquelles le monde d’aujourd’hui repose.
La plus ancienne civilisation de l’histoire habitait en Afrique du Nord, celle de l’Égypte antique, datant de 10,000 ans avant l’ère commune (AEC). Dans ces temps, …

Pris avec ce noir

Image
Pour en finir avec ce noir sera plus difficile que j’ai pensé. Le noir est si implanté dans notre langage commun que parler en d’autres termes est complètement extraterrestre. On a bien beau dire qu’être noir ou noire n’est qu’une couleur de peau, qu’être noir ou noire ne reflète pas une culture, qu’être noir ou noire n’a pas de pays sur une carte géographique, il reste que ce genre de discours ne touche qu’une minorité. La majorité voit la vie en noir et blanc et elle a probablement raison. Une majorité qui est soutenue par l’argument de professeur Claud Anderson. L’argument qui m’a fait remettre mon argument en question. Or, le professeur répond essentiellement deux choses à ceux et celles qui disent que nous sommes tous Africains. Premièrement, l’Afrique est constituée de plusieurs pays, chacun d’eux constitués de plusieurs ethnies, et chacune d’elles parlant son propre dialecte. Deuxièmement, l’Afrique du Nord possède une large population d’Arabes, laquelle se disant aussi africai…